Partagez
 

 (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.

Aller en bas 
The Mayor
The Mayor
posts : 210
Points : 525
face + © : PNJ by noralchemist.


(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyVen 17 Mai - 3:29



Episode N°1 - Whiskey Tango Foxtrot


Cela fait plusieurs mois que la Brigade des stups essaie de faire tomber un gang qui fait sa loi à Miami. Le lieutenant du bureau de la criminalité organisée a décidé qu'il était temps de faire une descente policière.  Il est chargé des opérations et doit donc se rendre sur place pour coordonner les forces policières. Cela est prévu, en pleine nuit, dans un entrepôt désaffecté ou le gang a l'habitude de faire du trafic. Les SWAT et les officiers de patrouille sont réquisitionnés également pour aider la brigade des stups à arrêter le plus de monde possible. Problème, un detective de la Brigade des stups corrompu a prévenu le gang de cette descente policière. Le gang attend la police et compte faire le plus de victime possible.

Administrateur référent : @Shiloh Hewitt

Fonctionnement
- Les SWAT sont en première ligne dans cette descente policière suivis de la Brigade des stups et de quelques officiers de patrouilles venus prêter main forte. Le lieutenant du Bureau de la criminalité organisée est à l'extérieure pour coordonner les opérations.
- Les policiers pensaient surprendre le gang et se rendent très vite compte que le gang a été prévenu de leur arrivée. Comprenant qu'ils sont tombés dans une embuscades, les policiers essaient de se replier pour éviter de faire le moins de victime possible. Ils sont encerclés et essaient de sortir comme ils le peuvent.
- L'objectif est de quitter les lieux, en aidant les collègues blessés à sortir du bâtiment.
- Les paramedics (appelé par le lieutenant du Bureau de la criminalité organisée) peuvent intervenir à la fin du sujet, quand il n'y a plus de danger, pour venir chercher les blessés et prodiguer les premiers soins.


Autres informations
N'hésitez pas à prendre des initiatives, même si nous avons une trame principale, nous nous adapterons à vos réponses.


Dernière édition par The Mayor le Lun 1 Juil - 16:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyVen 17 Mai - 19:46



whiskey tango foxtrot

J'étais en train de rentrer chez moi, après avoir finis de taper mon rapport. J'étais un peu fatiguée de la journée, j'avais hâte de rentrer chez moi. J'avais encore un peu de mal à me faire à mes nouveaux collègues, j'avais parfois l'impression de ne pas être toujours la bienvenue. La vieille, j'avais eue des nouvelles de mes pères, ça m'avais fait plaisir de leur parler. J'étais un peu nostalgique ses derniers jours, c'était une première fois pour moi, d'être loin d'eux. J'arrivais chez moi quand j'entendis l'appel radio du lieutenant du bureau de la criminalité organisée demandant des renforts à un bâtiment où il y avait actuellement une descente. Je pris ma radio et ne mis pas longtemps à répondre.

" Détective Namakaeha, je me rends sur les lieux ... Terminé. "

Je déclenchais mon gyrophare ainsi que la sirène avant d'accélérer pour être le plus rapidement sur place. La descente tournait mal et ça pouvait encore très vite dégénérer, je craignais que certains policiers ne soient gravement blessés ou pire. C'est d'ailleurs à cause de ce genre de situation que mes pères ne voulaient pas que je rentre dans la police. Quelques minutes je fus sur place, c'était la première fois que je me retrouvais dans cette situation, j'entendais les coups de feux pleuvoir, j'étais stressée et un peu perdue. Je me garais et me précipitais dans le coffre pour récupérer mon gilet par-balle.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptySam 18 Mai - 16:26



Intrigue N°1 - Whiskey Tango Foxtrot


Appuyée contre une caisse de bois qui devait faire deux fois sa hauteur, la main gauche enroulée autour de son Sig Sauer P226, Alexa balayait les alentours du regard, plus concentrée et alerte que jamais. L’obscurité persistante ne l’aidait pas à repérer les ennemis, mais ses yeux s’adaptaient peu à peu et elle avait espoir que son prochain tir atteigne sa cible. Elle pouvait distinguer et sentir certains de ses collègues à proximité. Comme elle, ils n’avaient eu d’autre choix que de pénétrer dans le bâtiment et se mettre immédiatement à couvert pour éviter les balles. Mauvaise idée. A l’intérieur, l’enfer était encore plus brûlant.

Quelques minutes plus tôt, leurs ennemis avaient commencé à faire feu à l’extérieur, sans doute depuis une poignée de postes stratégiques – fenêtres, toits – situés autour d’eux, pour forcer les flics à se replier entre les quatre murs de l’entrepôt. Ceux qui se situaient un peu plus loin, vers le périmètre de sécurité, avaient pu rejoindre des rues annexes et se protéger des trajectoires des balles. Mais d’autres, comme Lex, qui se trouvaient à quelques mètres seulement de la vieille bâtisse désaffectée, n’avaient pas eu la même chance. Tenter de revenir sur leurs pas ? Autant se mettre une cible dans le dos. Alors, ils avaient rejoint les agents du SWAT à l’intérieur. Le silence n’avait régné qu’une seule seconde. Puis, les balles avaient commencé à pleuvoir là aussi.

Ils étaient faits comme des rats. Eux, les gentils de l’histoire. Lex ne voyait qu’une seule raison possible à cela : quelqu’un avait prévenu le gang de la descente et leur avait donné l’opportunité de tendre ce terrible piège. L’un des leurs, au moins, était un pourri. Cela faisait un petit moment maintenant que les affaires internes mettaient leurs nez dans les dossiers du commissariat, l’air de rien. Avaient-ils des soupçons, mais trop peu de preuves pour justifier une réelle enquête ? Et voilà que cette nuit, leur descente tournait mal. S’il y avait une chose en laquelle Alexa Fox ne croyait pas, c’était bien les coïncidences. On allait l’entendre au poste, demain matin. Et elle ne serait certainement pas la seule à exiger des explications. Mais pour l’heure, elle devait s'assurer de sortir vivante de ce guet-apens.

Elle avait chaud sous son gilet pare-balles. Des gouttes de sueur perlaient sur son front et lui coulaient dans le dos. Elle prit une grande inspiration, fit volte-face et tira là où elle avait pu repérer un membre du gang quelques secondes plus tôt, caché derrière un pilier de béton. Lui aussi s’était légèrement découvert pour espérer atteindre un autre flic avec sa propre arme. Mais cette fois, Lex ne le manqua pas et il s’effondra. Elle n’en ressentit qu’un mince soulagement : d’autres leur tiraient encore dessus. La partie n’était pas terminée. Sans compter qu’elle n’avait aucune idée de ce qui se passait au-dehors. Les autres attaquants avaient-ils pu être repérés et arrêtés ? Ou avaient-ils décidé de pourchasser ses collègues, pour tenter de faire encore plus de victimes ?
Revenir en haut Aller en bas
Lee Harper
Lee Harper
posts : 123
Points : 141
face + © : B. Cooper ©BLINDNESS
pseudo : W.
age : forty three years old, like my whisky
job : former drug squad member, now a patrolling sergeant, eating doughnuts every day

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3
statut : single grumpy ol'cop

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Tumblr_ppcu30IcoS1rb326eo1_250


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyDim 19 Mai - 0:42

 « Un point c'est tout, Harper ! Et je vous rappelle que les voitures de patrouille sont non-fumeur ! »  « Ouais c'est ça ... » maugréée-t-il en quittant le bureau de son chef de service, furieux qu'on lui colle un touriste entre les pattes pour avoir rendu en retard ses rapports de patrouille. D'ordinaire, on lui confiait un bleu à martyriser, mai s aujourd'hui, sa victime préférée s'était faite porté pâle pour la journée. Lee fulminait littéralement alors qu'il se dirigeait vers le garage ou l'attendait son véhicule.  « C'est toi le geek ? » lança-t-il en guise de salut alors qu'il dévisageait celui avec lequel il devait partager son quotidien.  « Mets ça dans le coffre ... » ordonne-t-il alors qu'il lui jette un sac contenant armes, munitions et gilets pare-balles à la figure de celui qui l'énervait déjà. Harper était connu pour ses sautes d'humeur légendaires, mais il avait l'air particulièrement en forme aujourd'hui, machouillant une allumette alors qu'il se mettait au volant de sa voiture, faisant chauffer le moteur. Le flic attendit que son passager ne le rejoigne avant de se mettre en route.  « Tu ne parles pas, tu ne touches à rien. Si tu as des questions, tu les notes dans un coin de ta tête et tu me les enverras par mail. Et si jamais t'es sage, t'auras le droit de mettre la sirène lorsque l'on rentrera au poste. » La sympathie et la pédagogie incarnée.

La nuit tombait doucement sur les rues de Miami, Lee se contenant de siroter son mug XXL de café en silence, ne prêtant que peu d'attention à la personne qui lui tenait compagnie. Jusqu'à maintenant, tout était plutôt calme, hormis quelques fêtards à maîtriser. Mais un message lancé sur les ondes vint bouleverser leur routine plutôt tranquille. Ni une, ni deux, l'officier vint faire demi-tour brusquement à son véhicule, actionnant les sirènes et roulant à tombeau ouvert pour rejoindre les lieux de la descente.  « T'as appris à tirer à l'académie ? » demanda-t-il de manière rhétorique alors qu'un sourire narquois s'étirait sur ses lèvres. Enfin de l'action, se dit-il alors qu'une part de lui ne pouvait s'empêcher de penser à ses anciens collègues probablement pris au piège. Il ne leur fallu que quelques minutes pour arriver à bon port, Lee garant sa voiture parmi le fatras de véhicules de police, agissant par instinct et par automatisme, s'équipant de son gilet pare-balles alors qu'il tendait le sien au touriste qui l'accompagnait, lui intimant par la même occasion l'ordre de le suivre alors qu'il se saisissait et vérifiait le fusil à pompe du coffre. Harper semblait chercher du regard quelque chose, avant de tomber sur ce qui ressemblait à l'autorité la plus compétente.  « On peut faire quelque chose, 'ieutenant ? »
@Elias Anderson

_________________
Les personnes les plus fortes ne sont pas toujours les personnes qui gagnent, mais les celles qui n’abandonnent pas quand elles perdent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t171-lee-the-wild-rover http://jukeboxhero.forumactif.com/t236-i-m-the-fate-with-a-badge
Elias Anderson
Elias Anderson
posts : 106
Points : 114
face + © : Froy Gutierrez + @Lunaeye
age : 25 ans
job :
Daytime : Computer Forensics Specialist
Nightime : Hacker
statut : célibataire

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyDim 19 Mai - 2:31

La merveilleuse idée de mon chef pour qu'on soit plus efficace, qu'on comprenne l'enjeu de certaines demandes, c'est nous envoyer en patrouille pendant une journée. Je soupire avec cet uniforme de patrouille, j'ai encore plus l'air d'un gamin de vingt ans déguisés en flic pour une soirée étudiante. P'tre qu'un jour, j'aurais de la barbe et que j'aurais l'air un peu plus crédible à mon taf. Je sais l'espoir fait vivre ! Ça faisait déjà une bonne vingtaine de minutes que j'attendais à côté de la voiture. Les petites recherches que j'avais menées il y a quelques heures sur le sergent Harper m'avait appris que je n'avais pas intérêt à faire un faux pas. Ce mec s'était déjà pris plusieurs blâmes, il avait même été éjecter des stup et renvoyé dans la rue pour patrouiller. Je sais que le terrain c'est pas mon truc depuis des années, depuis que mon père nous avait emmené pour la première fois au stand de tir. Je suis pas un mauvais tireur, mais c'était pas mon truc alors j'avoue qu'être forcé à patrouiller dans la rue avec un sergent impulsif, et de nuit en plus… J'étais maudit, ce n'est pas possible autrement. « C'est toi le geek ? » J'hoche la tête, je n'ose pas faire une remarque… Point positif, il ne m'avait pas appelé gamin, ce qui changeait des trois-quarts des personnes qui m'abordent au poste de police. « Mets ça dans le coffre ... » Je réceptionne le sac d'équipement comme je peux et n'ayant pas vraiment prévu le poids de ce sac, je m'écroule lamentablement au sol sur les fesses dans un grand fracas. La honte ! Déjà, qu'il semble avoir aucune envie de m'avoir dans ses pattes, en plus je me ridiculise devant lui dès les premières minutes, la nuit risque d’être super longue. Je me redresse et mets le sac dans le coffre non sans avoir les joue complément rouge. Je rejoins l'homme à mes côtés.
« Tu ne parles pas, tu ne touches à rien. Si tu as des questions, tu les notes dans un coin de ta tête et tu me les enverras par mail. Et si jamais t'es sage, t'auras le droit de mettre la sirène lorsque l'on rentrera au poste. » J'hoche, et j'ose plus dire un mot honteux. La nuit est calme, et j'avoue que pour le moment c'est pas si terrible d'être avec monsieur ours… Enfin jusqu'à un certain. Un appel vient bouleverser cette nuit… « T'as appris à tirer à l'académie ? »« Oui, et je suis au stand régulièrement mon père et mes fréres » J'avoue que l'info n'est pas super intéressante, mais j'espère que l'homme à mes côtés avait servis sous les ordres de papa Anderson ou au côté d'un de mes frères. P'tre que comme ça, il arrêterait d'être moqueur. Je reste silencieux pendant le court trajet qui nous sépare du lieu. Je ne peux pas vous mentir, je suis mort de peur. Je sais pas si je suis prêt pour ce genre d'intervention... Inspire, expire… Inspire. Je sors à la suite du sergent Harper. Il y a beaucoup, beaucoup trop de voitures de police pour que ça ne soit pas grave. Je reste abasourdi par le ménage qui se déroule sous mes yeux, les gens s'activent, les radios grésillent, les voix sont forte et l'éclairement au gyrophare donne un air de chaos qui règne. J'attrape le gilet pare-balles que me tend l'homme à mes côtés. Punaise !! C'est lourd ce machin. Je m'équipe toujours en silence, et suis le sergent jusqu'au lieutenant… Je sais que je ne dois rien dire, et rien faire d'autre qu'obéir aux ordres. Je suis pas con, je sais que des vies d'officier sont en jeu, et je suis qu'un petit geek technicien informatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Burns
I WILL NOT BOW, I WILL NOT BREAK.
Shane Burns
posts : 192
Points : 202
face + © : Jon Bernthal.
age : 38 ans.
job : Sergent à la brigade criminelle. Ex-militaire (2001-2006). Ex-flic à New York (2006-2009).
statut : Célibataire. Marié à son boulot, fidèle à sa famille et ses amis.

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3
rps : FULL ✕ Épisode 2 (police) ✣ Enquête (Andrea) ✣ Alexa ✣ Kendra ✣ Sidney


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyLun 20 Mai - 14:53



Intrigue N°1 - Whiskey Tango Foxtrot


Quinze ans après l’enfer de Falloujah et ces foutus villages des montagnes afghanes, l’histoire se répétait. La même merde, les mêmes sifflements de balles à une dangereuse proximité des oreilles. La même odeur de peur – celle qui gonfle les muscles, sublime l’acuité des sens et confère la rage de vaincre. De survivre.
Et le même motto :

— Ces enculés plutôt que nous, avait grogné Shane en crachant une rafale de son Bushmaster XM15, crosse rétractable calée au creux de l’épaule.

Terroristes, talibans, trafiquants de drogues, la tête de mort que Shane avait peinte sur son gilet pare-balles témoignait du sort qu’il réservait à ces fléaux de l’humanité.

La poigne puissante de Shane saisit le bras de Lex après son tir victorieux. Tira la lieutenante en arrière d’un geste sec.

Bruits de pétoires, détonations de semi-automatiques ; la caisse de bois derrière laquelle se tenait Lex un battement de cœur plus tôt vola partiellement en éclats. Plusieurs échardes trouvèrent leur chemin jusqu’au visage de Miller, légèrement en décalage du petit groupe. Le jeune officier recula en hurlant, une main collée à l’œil gauche.
Du sang coula bientôt entre ses doigts.

— Serre les dents ou mords-toi le poing, Miller, mais ferme-la. Ou c’est moi qui m’occupe de t’faire taire.

Shane fit signe à DeLeon de prendre soin du novice. Les cris attiraient les balles, gonflaient le moral de l’ennemi et plombaient le leur.
Miller était le deuxième blessé du groupe. Le bras du premier continuait à pisser le sang sous le garrot de fortune ; son visage blêmissait de façon inquiétante.

Shane se tourna à nouveau vers Lex.

— On va s’faire tirer comme des lapins, si on bouge pas dans la minute. J’ai repéré deux AR-15 : un à onze heures, derrière le transpalette ; l’autre en élévation, mobile, quelque part au milieu des poutres d’acier. Ces saloperies changent un mur de motel en passoire, avec la barbaque qui se trouve derrière, ajouta-t-il à l’attention du reste du groupe.

En plus d’être impliqués dans plusieurs tueries de masse au cours des dernières années, et des meurtres de flics.

Shane s’abstint de cette piqure de rappel. Il ne connaissait pas tous les policiers pris au piège avec eux. Dans la confusion, leur équipe s’était retrouvée mêlée à des officiers de patrouille. Certains non titulaires, qui vivaient leur baptême du feu.
Il tendit à Lex des jumelles de vision nocturne. Dotation standard pour les gradés du SWAT ; Shane avait obtenu les siennes pour une bouchée de pain à une vente de surplus militaire.

— Tu vois le fourgon à vingt mètres sur ta droite ? J’pense que c’est notre meilleure option. On a deux flashbangs que j’ai eu le temps de taxer au SWAT avant ça parte en couille. Ça me laisserait le temps de rejoindre le véhicule avec quelqu’un qui a de bonnes jambes (sous-entendu : dont les jambes ne tremblent pas sous le feu). Si t’organises un tir de couverture avec le reste des gars, on pourra venir récupérer les blessés, transporter tout le monde à l’arrière et sortir de ce nid de guêpes en un seul morceau. T’en dis quoi ?

Le plan de l’ancien militaire comportait des risques : le fourgon se trouvait à découvert, il se ferait cribler de balles si les gangsters réagissaient promptement.

@Alexa Fox

_________________

Of course I’m dangerous. I’m police. I could do terrible things to people... with impunity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t369-shane-your-best-ally-or-w http://jukeboxhero.forumactif.com/t375-shane-chronicles
Cameron Alden
Cameron Alden
posts : 327
Points : 353
face + © : b. lively + ©delreys
pseudo : #ajl + amandine.
age : thirty three years, not so old.
job : the superhero complex, sergeant inspector for the drug squad.

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3

statut : single ''old maid'' her parents say, a bun in the oven.



– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyMar 21 Mai - 1:23

C'était écrit, il le fallait, se rendre dans leur repère pour les faire sauter un à un. Cameron aimait les descentes, l'adrénaline l'aidait à se sentir bel et bien en vie, seulement, cette fois-ci était bien différente. Ses intestins semblaient vouloir lui indiquer que quelque chose ne tournait pas rond. Un mauvais pressentiment. Peut-être était-ce dû à son état de santé qui réveillait son instinct et la mettait en alerte. Alden avait été de ceux qui furent les premiers à être informé de cette mission, une des première à accepter sans se poser de questions. Seulement, une fois prise au piège dans cet entrepôt, la belle commença à se faire des cheveux blancs. Des rafales venaient d'être tirées et la blonde avait à peine eut le temps de se mettre à couvert. On les avait pourtant prévenus, le swat en première ligne, les stups et tous les autres, mais elle n'avait écouté qu'elle et se retrouvait coincée derrière de grosses caisses métalliques percées par les salves de balles tirées quelques minutes plus tôt. Tout ceci la ramenait à l'Irak, au jour où toute son escouade s'était faite décimée, victime d'un guet-apens et dont elle fut l'unique survivante. Son palpitant s'en allait battre jusque dans ses tempes alors qu'elle se cramponnait à son glock 23, haletante. Alden tirait d'une main la bretelle de son gilet pare-balles, elle crevait de chaud là-dedans et cette daube semblait peser une tonne. Quelqu'un avait avertis les malfrats de leur venue et ces sales races avaient décidé d'accueillir les forces de l'ordre comme il se devait. Une main posée sur son ventre, le dos collé à ces foutues caisses trouées par une pluie de balle, l'allemande tâche de se concentrer, essaye de trouver un moyen d'agir sans se faire tirer comme un pigeon. Elle se refusait de laisser agir ses collègues, qui, comme elle se retrouvaient coincés. à sa droite se trouvait un collègue, qu'il lui était arrivé de croiser quelques fois, son nom lui échappait totalement, mais l'agent était blessé et saignait abondamment, ils échangèrent tous deux un regard. Le terrain ne semblait pas lui être familier, quel lourd baptême du feu, surtout qu'il risquait d'y rester. Pour être honnête, Cameron se posa rapidement la question : aller l'aider et risquer de s'en prendre une, ou le laisser agoniser sur le sol crasseux de cet entrepôt. Une profonde inspiration, c'est le temps qui lui fallut pour se décider, se pencher et tirer quelques balles, touchant en pleine tête un trafiquant armé d'un pistolet mitrailleur, elle en blessa un second à la clavicule et un troisième homme fut touché à la rotule. Juste le temps de sauter de sa planque pour se jeter sur l'agent à terre et l'entraîner avec elle derrière un muret de béton derrière lequel, la sergente lui posait un garrot. Qu'allait-il se passer, comment s'en sortiraient-ils ? L'adrénaline et la colère parcouraient ses veines, une fois le geste de dernier secours terminé, la blonde se concentrait déjà sur un potentiel plan d'action qui nécessiterait bien plus que sa malheureuse arme de service.

_________________
chez moi, rien n'est stable
On gardait nos distances, l’amour et moi. Le célibat, ça sauve de tout. Surtout des émotions. Pas d’émotions, pas de blessures. Voilà le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t157-chez-moi-rien-n-est-stabl http://jukeboxhero.forumactif.com/t182-catin-a-roulettes-cameron
Andrea Teller
Andrea Teller
posts : 126
Points : 132
face + © : evangeline lilly + carolcorps
pseudo : anarya.
age : 39 ans.
job : détective - brigade des stupéfiants.
statut : célibataire.

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptySam 25 Mai - 22:30

« Merde ! » Andrea se réfugia derrière une caisse, comme tout le reste de ses collègues. Si elle avait eu encore des doutes sur la taupe potentielle que les affaires internes tentaient de débusquer dans leurs rangs, force était d’admettre que le gang les attendait. Et ils avaient prévu une sacrée fête ! Bon sang ! Des mois qu’elle travaillait avec ses collègues des stups sur cette descente… Andy était verte. Et s’il y avait bien une chose qu’elle détestait encore plus que la trahison, c’était de se faire canarder. Malgré la présence du SWAT et de ses membres surentraînés sur lesquels elle pouvait toujours compter, leurs adversaires semblaient se trouver tout autour d’eux et certains de ses collègues essuyaient des tirs nourris. Évidemment, Miss Nazie se trouvait en première ligne, alors qu’elle aurait dû attendre avec les autres chefs en dehors du hangar. Malgré son agacement, la chaîne de commande était beaucoup plus importante et Andrea se devait de venir en aide à sa supérieure. D’autant plus qu’elle se chargeait d’un blessé. La détective jeta un coup d’œil sur sa possibilité à se déplacer. Elle avait à peine jeté un coup d’œil qu’une balle ricocha à quelques centimètres de ses yeux. Une bordée de jurons accompagna son retrait et, maintenant qu’elle était repérée, il lui fallait changer de position défensive. Mais plus facile à dire qu’à faire…

_________________
- she looks pretty hardcore

roaringlannisters @ tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t126-andy-another-cause-for-me http://jukeboxhero.forumactif.com/t160-andrea-i-don-t-do-drugs-b
Harry Lopez
light in darkness will show you the way
Harry Lopez
posts : 146
Points : 160
face + © : maslany, gajah
pseudo : manon
age : she turned thirty two last march. she's supposed to know in what direction her life is heading but the truth is: she has no idea and that scares the shit out of her.
job : detective (narcotics), working late hours at some substitute's office to get some shady dealer out of miami's streets.
(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3

statut : falling in love way too many times but incapable of commitement; her heart aches everytime she starts panicking

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Tumblr_o656hnCXpH1qlle6co4_r1_250
rps : on (intrigue, robert, solal, c.j, jake)


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyDim 2 Juin - 15:19

Elle rentre la tête au moment où une balle siffle proche de son oreille. Elle a le cœur qui cogne douloureusement dans sa poitrine – elle en profite pour lancer un regard autour d’elle, aperçoit quelques uniformes à terre avec une boule qui se noue dans sa gorge. L’information s’est vite fait savoir : quelqu’un, parmi les leurs, les a balancés. Elle ferme les yeux une demi-seconde. Des mois de travail pour que tout parte en sucette à cause d’une putain de taupe. Elle l’a mauvaise, Lopez, parce que ça signifie que les affaires internes vont foutre leur nez dans chacun de leurs dossiers et elle a autre chose à foutre que répondre à des questions stupides. Elle serre les dents, s’oblige à recentrer son attention sur le moment présent et sur les tirs qui continuent d’être échangés. Une accalmie et elle saisit sa chance en se redressant, ajuste le canon sur sa cible, tir. Une, deux, trois fois jusqu’à ce que la silhouette s’effondre. Du coin de l’œil, elle aperçoit du mouvement. Alden qui tente de protéger un bleu touché – et visiblement mal en point, puis Andrea, qui se fait canarder. Elle risque un œil par-dessus la caisse qui lui sert de bouclier pour calculer la situation brièvement. Il faut que Teller bouge de sa planque et il faut tirer le blessé hors de portée. « Teller ! » Elle est de nouveau accroupie, en profite pour changer son chargeur maintenant vidé. « Je te couvre, va aider Barbie. » Sans laisser le temps de répondre, elle souffle, inspire avant de courir pour se mettre à couvert sous le meilleur angle d’attaque qu’elle puisse rejoindre et fait feu. Une ombre se déplace sur les hauteurs mais sa vue est obstruée par l’une des grosses poutres. « Shit, » qu’elle souffle avant de jeter un regard autour d’elle, aucun visage familier n’est dans les environs proches. Elle amorce un geste pour se déplacer, n’a pas fait deux pas sur le côté qu’elle sent être la cible de celui qu’elle vient de repérer et qui a une vue sur presque l’ensemble du rez-de-chaussé – mais surtout sur leur seule porte de sortie et s’il n’insiste pas pour la tirer, elle, c’est probablement parce qu’il préfère s’acharner sur les agents du SWAT qui sont encore placés vers les portes. « Putain, y a pas quelqu’un qui veut descendre l’autre trou de balle à l’étage ? Il est en train de canarder tous ceux qui tentent d’entrer ou de sortir ! » Elle retient un autre juron en repérant l’un des dealers qui tentent une sortie en scred, tire sans sommation, le regard s’effondrer avant de jeter un coup d’œil vers les hauteurs. Elle peut pas bouger tant que l’autre con est là-haut. Parce qu’il vise bien, qu’il est rapide et qu’elle ne peut toujours pas l’atteindre.

@andrea teller @cameron alden

_________________

-- but there, is a light and i feel its warmth, in my hands, and my heart why can't i hold on?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t410-the-ring-of-fire-harry http://jukeboxhero.forumactif.com/t411-wait-til-my-dying-days-ar
The 911
WHAT'S YOUR EMERGENCY ?The 911
posts : 15
Points : 25
face + © : 911 // mashed woods


(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyDim 2 Juin - 17:09



Intervention The 911


Le bruit des balles se fait de plus en plus fort. A l’extérieur du bâtiment, tout le monde sait qu’un massacre à lieu à l’intérieur. Plusieurs policiers aimeraient rentrer dans l’entrepôt et venir en aide à leurs collègues. Malheureusement les corps qui s’amoncellent à l’entrée, prouvent qu’il y a un tireur en hauteur et qu’il ne fait pas de quartier. A l’intérieur, les policiers sont divisés. D’un côté @Alexa Fox, @Shane Burns, @Lee Harper et @Elias Anderson. De l’autre, @Cameron Alden et @Andrea Teller, qui aident un agent blessé. Les propos de @Harry Lopez amène un policier à se redresser pour tirer sur l’homme dans les hauteurs, mais à la place, il se prend une balle en pleine tête. Tout le monde voit la scène et dans les deux camps, l’adrénaline monte encore d’un cran. Les policiers sont prêt à tout pour qu’une telle scène ne se déroule plus sous leurs yeux et les membres du gang crient fiers de ce qui vient d’arriver.

Mais avant que quiconque ne puisse faire autre chose, un grand bruit se fait entendre. A l’extérieur, @Tani Namakaeha peut voir de la fumée sortir par les fenêtres. Elle décide alors de prendre les choses en main et faire en sorte de pouvoir entrer dans le bâtiment. Le gang a décidé non seulement de s’en prendre au policier, mais aussi de pouvoir faire un trou dans un des murs pour ramener des renforts. Ils ont avec eux des grenades et bombes. Ils ne les ont pas encore utilisés sur les policiers, mais dans l’entrepôt, tout le monde comprend qu’il va falloir faire vite.

Le fourgon dont parlait @Shane Burns n’est pas si loin que ça, mais tout le monde doit s’y mettre pour parvenir à se réfugier derrière. Déjà équipé, @Shane Burns est prêt à y aller et faire en sorte de pouvoir couvrir tout le monde. Mais cela veut aussi dire que @Lee Harper va devoir garder un œil sur @Elias Anderson. Ce dernier va devoir se montrer à la hauteur et faire en sorte de taire ses peurs pour pouvoir avancer. @Alexa Fox est prête à aider @Shane Burns, dès qu’il donnera son signal. @Cameron Alden et @Andrea Teller sont prêtes à aider le policier blessé et l’amener dans le camion dès qu’il sera prêt d’eux. @Harry Lopez, elle, a décidé d’utiliser le bruit et la fumée à son avantage pour pouvoir se charger enfin du tireur qui est toujours sur la hauteur et créer une brèche pour Shane et Alexa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyMar 4 Juin - 13:57



Intrigue N°1 - Whiskey Tango Foxtrot


Son regard n’avait de cesse de faire des allers-retours entre les différents endroits de leur prison, repérant autant que possible les positions de ses collègues et de leurs assaillants, s’assurant que personne, du côté des autorités, ne soit resté à découvert. Un peu plus loin, Lex aperçut Lee en compagnie d’un petit nouveau qui avait été recruté au service informatique. Elias, si ses souvenirs étaient bons. Elle comprit aussitôt que le jour avait été mal choisi pour sa « journée découverte » avec la patrouille, et poussa un juron. Il n’aurait jamais dû se retrouver ici, pas avec si peu d’expérience de terrain – pour ne pas dire aucune. Mais elle savait que Lee saurait le gérer. Aussi grincheux et ours mal léché qu’il puisse se montrer, il n’en restait pas moins un excellent flic. Plus loin encore, presque à l'opposé, Cam et Andy aidaient un blessé.

La jeune femme se sentit soudainement tirée en arrière et une partie de l’immense caisse derrière laquelle elle se dissimulait vola en éclat. Shane venait de lui sauver la vie, une nouvelle fois. Même s’ils avaient tous deux arrêté de tenir les comptes depuis le temps qu’ils se protégeaient mutuellement : ceux que l’on s’amusait à surnommer Foxhound sévissaient depuis maintenant dix longues années au sein de la Doral PD. Lex remercia Shane d’un regard, puis ce dernier se porta sur Miller. Blessé au visage par les éclats de bois, il hurlait de douleur, la main gauche en sang. Avec toute la délicatesse dont il était capable, Shane intima au bleu de garder le silence et demanda à DeLeon de rester à ses côtés. Malgré sa rudesse – à laquelle elle était de toute façon habituée, Alexa savait que son coéquipier avait bien fait : les cris de Miller ne feraient que révéler leur position et attirer encore plus de balles.

Il lui fit un rapide topo de ses repérages, et Lex hocha la tête, confirmant que cela concordait avec ses propres observations – la capacité à reconnaître les armes en moins, un talent dont seul Shane avait le secret. Très vite, il lui tendit ses jumelles de vision nocturne, et lui exposa son idée. « Le fourgon est complètement à découvert, c’est pas sans risques. Mais on n’a pas le choix. Ils sont trop nombreux, si on ne trouve pas rapidement un moyen de sortir, ils vont finir par tous nous avoir. Autant te dire qu’il va pas falloir qu’on se loupe, parce que c’est notre seule chance. » Mais s’assurer que les choses se passent comme prévu, c’était son boulot, sa responsabilité. Elle fit volte-face, prête à transmettre ses instructions. Au lieu de ça, ses yeux tombèrent sur le visage explosé d’Alvarez. La seconde suivante, son corps retomba au sol, inerte. « Putain de merde, » gronda Lex, essayant de ne pas penser aux deux gamins qu’il laissait derrière lui. Mais le mal était fait, et par association, elle pensa à son propre fils. Décharge d’adrénaline. Hors de question qu’elle le laisse orphelin. Hors de question que d’autres enfants perdent un parent. Tout simplement, hors de question que d’autres flics perdent la vie cette nuit.

Elle siffla, espérant se faire entendre des collègues situés à proximité. Bientôt, plusieurs paires d’yeux se tournèrent vers elle, seule figure d’autorité dans le coin. A l’aide d’une poignée de codes gestuels communs à leur métier, elle leur montra son intention de rejoindre le fourgon avec Shane et transmis à chacun son aire de tir de couverture, sécurisant ainsi le maximum de surface d’où pourraient provenir les coups de feu ennemis. Désormais, ils n’attendaient plus que son signal. « Il faut qu’on abatte ce connard, en haut. On ne peut pas y aller tant qu’il respire encore. » Et comme si la force extérieure qui régissait toute cette scène l’avait entendue et avait décidé de les aider, elle vit sa cible s’effondrer. Elle ne chercha pas à savoir qui avait bien pu lui trouer la peau mais l’en remercia intérieurement. C’était le moment. S’ils attendaient trop, un autre pourrait décider de prendre sa place. Elle donna l’ordre que ses subordonnés attendaient avant de se coller à son coéquipier de toujours. « On y va ! » Et ils se jetèrent en chœur dans la gueule du loup, les balles sifflant tout autour d’eux.


Dernière édition par Alexa Fox le Mer 5 Juin - 12:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shane Burns
I WILL NOT BOW, I WILL NOT BREAK.
Shane Burns
posts : 192
Points : 202
face + © : Jon Bernthal.
age : 38 ans.
job : Sergent à la brigade criminelle. Ex-militaire (2001-2006). Ex-flic à New York (2006-2009).
statut : Célibataire. Marié à son boulot, fidèle à sa famille et ses amis.

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3
rps : FULL ✕ Épisode 2 (police) ✣ Enquête (Andrea) ✣ Alexa ✣ Kendra ✣ Sidney


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyMar 4 Juin - 18:19



Intrigue N°1 - Whiskey Tango Foxtrot


Shane bouillonnait.
Chaque tir qui atteignait un policier nourrissait le feu de sa colère, de sa hargne. Il se sentait comme un lion attaché à un poteau, ceint d’une horde de chacals qui harcelait les siens. La corde qui le retenait menaça de rompre lorsque le visage mutilé d’Alvarez rencontra le sol crasseux, maculé de sang, débris de cartilage et de cervelle.

— Putain de merde, grogna-t-il à l’unisson de Lex.

Shane aurait préféré qu’elle désigne un subordonné pour l’accompagner jusqu’au fourgon. S’il avait demandé une escorte au lieu d’y aller seul, c’était bien parce qu’un des deux avait une bonne chance de rester sur le carreau.
Comme Alvarez.

Mais il connaissait assez sa partenaire pour leur épargner d’inutiles tergiversations.
Et assuma son rôle de sergent qui appuie sa supérieure.

— Les gars, vous avez vos ordres. Balancez tout ce que vous avez. Cherchez pas à faire un carton, ne vous exposez pas. Je sais ce que vous vous dites. Vous voulez exploser ces sacs à merde, les pendre avec leurs boyaux. Moi aussi. Mais il faut d’abord sortir de ce merdier et évacuer nos blessés. On ne perd plus personne !

Shane se plaça en bordure de leur abri de fortune ; fouilla du regard les hauteurs où sévissait le tireur le plus dangereux, prêt à faire feu au moindre mouvement.

— T’as pris tes médocs pour l’arthrite, Lex ? Parce que j’ai pas l’intention de traînasser, vieille carne. Tu verras que mon dos.

Shane ressentait la tension, le poids écrasant que la lieutenante de la crim’ portait sur ses épaules. L’inévitable anxiété d’une mère qui volait au-devant du danger, parfaitement consciente des risques.
Il savait que Lex ne flancherait pas sous la pression, sans l’ombre d’un doute.
Mais il la soutiendrait de toute son âme, ferait bouclier de son corps ; ils étaient trop amis pour agir autrement.

Soudain un homme s’effondra depuis les hauteurs ; Lex donna le signal avant même que le corps ne touche le sol.

Une tournée pour le type qui a descendu cet enfoiré ! se dit Shane en bondissant de sa cachette.

Orgie de coups de feu.
Fureur des canons, senteurs de poudre et de métal brûlant.
Un avant-goût de l’Enfer.

Où Shane se sentait en terrain familier.

Son cœur tambourinait dans sa carcasse, au milieu des pruneaux qui se croisaient autour de lui, mais c’était pour mieux approvisionner ses muscles, propulser ses jambes puissantes.
Il sentait la présence de Lex derrière lui. C’était une bonne coureuse, sans doute meilleure que lui. Mais Shane profitait de sa large carrure pour lui barrer la route. Son corps offrait une meilleure protection que leur gilet pare-balles.

Une silhouette se détacha à l’arrière du fourgon, pistolet-mitrailleur vissé à hauteur de hanche.
Shane épaula, visa la crapule et tira. Au même moment le bruit d’une détonation lui assourdit l’oreille gauche. Le P226 de Lex, qu’il reconnaîtrait entre mille.
L’homme s’écroula, touché d’une ou deux balles.

Shane crut entendre un cri étouffé, avant de se rendre compte qu’il jaillissait de sa gorge.

Choc à la poitrine, sensation de brûlure. Bourdonnement dans les oreilles, souffle coupé. Jambes molles.
Shane serra les dents, relança de plus belle.
Le kevlar venait de lui sauver les miches, mais l’odeur de chair brûlée lui apprit que ces putains de toxicos avaient failli avoir sa peau.

Son épaule percuta la portière passager du fourgon dans un bruit sourd. Ralentir en douceur n’était pas une option dans ce déluge de feu.
Choc à côté de lui, plus léger ; Lex se plaça dos contre la tôle du fourgon. Un échange de regard leur suffit pour se rassurer mutuellement.

Shane ouvrit la portière pendant que Lex le couvrait.
Le canon d’un 9 mm l’accueillit, pointé dans sa direction. Le gamin basané qui le tenait entre ses mains devait avoir dans les treize ans.
Les trafiquants recrutaient très tôt, ce n’était un secret pour personne. Mais bon sang, de là à les embarquer dans une fusillade ?

— Pas l’temps pour ces conneries, grogna Shane.

Il saisit l’arme par le dessus, l’arracha des mains peu assurées et la jeta derrière lui.

— Couche-toi sur le plancher. Tu bouges pas ou j’te jette au milieu du stand de tir. Comprende?

Le garçon hocha vivement la tête puis se lova devant la large banquette.
Shane fit signe à Lex , se hissa dans l’habitacle et glissa jusqu’au siège conducteur.
Comme il le pensait, le véhicule servait de transport au gang et la clé attendait sur le contact. Il enclencha la marche arrière avant même que Lex referme la portière.
Il recula et braqua, sentit une roue arrière grimper sur la crevure qu’ils avaient abattu. Shane s’imagina le craquement des os broyés avec un rictus de satisfaction, puis manœuvra dans l’autre sens.

Une pluie de balles s’abattit sur le fourgon en marche, principalement à l’arrière. Ça crépitait sur le métal comme une averse de grêles sur une verrière.

— C’est ça, lâchez-vous, bande de connards.

Chaque balle qui échouait sur leur cible géante ne visait plus les autres policiers pris au piège. C’était un début de victoire.
Un impact fissura l’épais pare-brise. Shane vérifia que Lex allait bien et rentra la tête dans les épaules, penché sur le volant.

— Heureusement que ces abrutis pensent pas à viser les pneus, lança-t-il à sa coéquipière.

Shane stoppa à l’emplacement le plus sûr, non loin du groupe à proximité de @Lee Harper et @Elias Anderson.

— Allez les gars ! Bougez vos culs ! Chargez d’abord les blessés ! Vite !

Le triste bilan des victimes offrait un avantage : il y avait moins de vivants à transporter, et assez de place pour tout le monde à l’arrière du fourgon.

_________________

Of course I’m dangerous. I’m police. I could do terrible things to people... with impunity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t369-shane-your-best-ally-or-w http://jukeboxhero.forumactif.com/t375-shane-chronicles
Lee Harper
Lee Harper
posts : 123
Points : 141
face + © : B. Cooper ©BLINDNESS
pseudo : W.
age : forty three years old, like my whisky
job : former drug squad member, now a patrolling sergeant, eating doughnuts every day

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3
statut : single grumpy ol'cop

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Tumblr_ppcu30IcoS1rb326eo1_250


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyMer 5 Juin - 21:38

Parmi les premiers à être arrivés en renfort sur les lieux, Lee se rend rapidement compte de l'ampleur des dégâts par la pagaille environnante. Le lieutenant chargé de la situation semble peiner à prendre conscience de la situation et les ordres tardent à arriver, aggravant l'inaction des forces de l'ordre venues à la rescousse. Mais le binôme finit par recevoir péniblement ses consignes, et le quadragénaire entraîne malgré lui sa recrue d'infortune dans une tentative désespérée pour prêter main forte à ses collègues. Manque de bol pour@«Elias Anderson», c'est mû par un instinct partagé que l'ancien militaire se dirige prudemment vers l'entrée de l'entrepôt. Partagé, car le ronchon semble se mouvoir comme s'il était né sur un champ de bataille, avançant à pas feutrés en braquant son fusil à pompe devant lui, prêt à réagir à la moindre menace, scrutant les moindres recoins et tentant de se mettre à la place de son ennemi ; aidé par près de dix ans d'expérience du terrain au sein des forces spéciales. Partagé, car son esprit est soucieux de l'état de son ancienne coéquipière qui lui annonçait il y a quelques jours sa grossesse. Grossesse dont il n'était autre que le père et un instinct presqu'animal l'animait d'une rage certaine envers ceux qui essayaient de s'en prendre à leur progéniture. En plus de ça, il se sent responsable de la vie de la bleusaille qu'on lui avait confié. Atteignant la porte principale, il fait jouer la poignée discrètement avant de se ruer à l'intérieur, accompagné d'une pluie de plomb provenant des hauteurs. Harper a peine le temps d'attraper Elias par son gilet pare-balles pour l'entraîner vers le couvert le plus proche possible, retrouvant par la même occasion des têtes bien connues.  « J'imagine que c'était pas l'idée que vous vous faisiez de la cavalerie? » se hasarde-t-il d'un humour peu assuré, rentrant instinctivement la tête dans les épaules alors qu'une nouvelle rafale s'abat sur la caisse derrière laquelle ils s'abritaient.

Il avait jeté Elias dans la gueule du loup. En contrebas, à la merci d'un tireur posté en hauteur, leurs chances de survie s'amenuisaient au fur et à mesure que des renforts du gang arrivaient et que les leurs tardaient. Son esprit est une nouvelle fois happé par l'image de l'allemande qu'il ne parvient pas à identifier sur le champ de bataille, alors que son regard traîne sur plusieurs cadavres en uniforme. Son attention est attirée par le sifflement d'Alexa, et il comprend rapidement leurs intentions. Hochant la tête, Harper se retourne vers Anderson.  « Tu restes là, tu ne bouges pas. Si vraiment tu veux aider, tu me tends ton flingue quand j'ai vidé le Remington. » Lee essaie de lui faire un sourire pour lui rassurer, mais il sait que ses chances sont inférieures aux siennes. Alors dès que les deux flics se lancent hors de leur abri, Lee s'applique à faire un tir de couverture. Le fusil à pompe n'est certes pas l'arme la plus précise du monde, mais elle reste dissuasive grâce au bruit assourdissant que chaque détonation provoque, faisant baisser les têtes du mieux qu'il pouvait, avant de s'emparer de son arme de poing, vidant son chargeur à son tour. Lee s'abrite une nouvelle fois et s'inquiète de l'état de santé de son partenaire d'infortune.  « Tout va bien ? »

Visiblement, son effort avait eu l'effet escompté puisqu'Alexa et Shane rejoignirent le fourgon, revenant rapidement les chercher alors que le véhicule était la cible d'un tir nourri. C'était un véritable suicide de vouloir s'y réfugier, mais ils n'avaient pas le choix s'ils voulaient sortir de cet enfer.  « On y va ! » Harper lève Elias et le pousse devant lui en se ruant vers l'arrière de la fourgonnette, jetant l'informaticien dans celle-ci. Il signale leur présence en tapant contre la paroi et referme l'une des deux portes de chargement, derrière laquelle il cale Anderson, profitant du moment de répit pour recharger ses armes.  « Tu restes là ! » ordonne-t-il alors qu'il s'élance à nouveau à l'extérieur pour se diriger vers le blessé le plus proche. Pas le temps de s'attarder sur les morts, ni de risquer sa vie pour eux.

_________________
Les personnes les plus fortes ne sont pas toujours les personnes qui gagnent, mais les celles qui n’abandonnent pas quand elles perdent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t171-lee-the-wild-rover http://jukeboxhero.forumactif.com/t236-i-m-the-fate-with-a-badge
Harry Lopez
light in darkness will show you the way
Harry Lopez
posts : 146
Points : 160
face + © : maslany, gajah
pseudo : manon
age : she turned thirty two last march. she's supposed to know in what direction her life is heading but the truth is: she has no idea and that scares the shit out of her.
job : detective (narcotics), working late hours at some substitute's office to get some shady dealer out of miami's streets.
(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3

statut : falling in love way too many times but incapable of commitement; her heart aches everytime she starts panicking

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Tumblr_o656hnCXpH1qlle6co4_r1_250
rps : on (intrigue, robert, solal, c.j, jake)


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptySam 8 Juin - 22:21

Un mouvement attire son attention – Alvarez a quitté sa position pour accéder à sa requête et elle n’a pas le temps de lui dire de se mettre à couvert, n’a pas le temps d’agir que son corps se fige et qu’il s’effondre. Ses yeux écarquillés restent fixés sur cet équipier perdu pendant une fraction de seconde, elle s’efforce de ne pas penser au fait qu’il n’aurait pas agit si elle avait fermé sa gueule, détourne les yeux pour apercevoir chacun de ses collègues dans leurs positions difficiles. Alden et Andy n’ont toujours pas pu sortir le blessé hors de l’entrepôt, d’autres n’osent plus rentrer. Elle serre les dents en tournant la tête en direction d’Alexa qui utilise le langage gestuel pour donner ses directives. Fait la remarque qu’elle-même. C’est à cet instant qu’un fracas se fait entendre, qu’une fumée se propage dans les lieux. Sans lunette pour la protéger, ses yeux se mettent à la piquer mais elle comprend vite que le gang n’était pas entièrement préparé à cette diversion – c’est une ouverture. Elle s’échappe de son abri, le Sig Sauer pointé en direction de l’autre enfoiré et son tir ajusté fait mouche dès la première détonation. Elle se repli avant d’avoir vu le corps s’effondrer, entend le coup de départ de ceux de la crim’. Pas le temps de se reposer qu’elle est déjà un genou à terre pour vider son chargeur, aperçoit vaguement des silhouettes rejoindre le fourgon et, par réflexe, elle prend une microseconde pour s’assurer que c’est la bonne team et pas l’ennemie qui anticiperait leur geste.
Mais c’est pas le moment de souffler.

Elle se déplace, change de planque et avance dans la conquête du territoire ennemi, crache une injure entre ses dents serrées lorsque son chargeur s’en trouve vidé. Elle récupère l’arme d’un mort proche pour couvrir ceux qui chargent les blessés à bord du fourgon. Il y a du mouvement en face, une vague d’inquiétude qui lui soulève l’estomac en voyant les visages ricaner, les regards être échangés avec cette lueur sournoise qui brille au fond. Elle se précipite vers l’un des patrouilleurs arrivés pour l’aider à relever le blessé. « Il en reste une quinzaine mais ils sont en train de préparer un truc. » Quelque chose qui va faire accélérer les événements et pas dans le bon sens du terme. Elle aide le blessé à prendre appui sur le patrouilleur dont elle ignore le nom. « Emmène-le, je vous couvre. » Elle s’éloigne d’un pas pour mettre ses paroles à exécution, se retourne avant de reprendre les tirs. « Il t’resterai pas un chargeur, à tout hasard ? » Une seule charge de munitions pour s’assurer que tout le monde trouve sa place.

_________________

-- but there, is a light and i feel its warmth, in my hands, and my heart why can't i hold on?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t410-the-ring-of-fire-harry http://jukeboxhero.forumactif.com/t411-wait-til-my-dying-days-ar
Cameron Alden
Cameron Alden
posts : 327
Points : 353
face + © : b. lively + ©delreys
pseudo : #ajl + amandine.
age : thirty three years, not so old.
job : the superhero complex, sergeant inspector for the drug squad.

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3

statut : single ''old maid'' her parents say, a bun in the oven.



– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyMer 12 Juin - 21:11

Un regard en biais, adressé à @Andrea Teller qui semble être sortie de nulle part tant l'attention de la blonde était portée sur le blessé livide. Impossible et inconcevable de laisser ce pauvre môme se vider de son sang et perdre la vie ici, ils avaient été balancés et à ce moment précis, si l'allemande avait su qui était le traître, elle se serait fait un malin plaisir de lui arracher les cils un a un avant de le torturer jusqu'à ce que mort s'en suive, mais lentement. Un regard confus vers la belle brune qui se tient près d'elle, comme-ci, l'espace d'un instant, elle attendait ses directive, un bref moment où elle oublie qu'elle est sa supérieure. Tous s'agitent autour d'elles, une main plaquée sur son ventre la belle peine à se concentrer. On va y rester, ça se jouait en boucle entre ses tempes. Ses prunelles claires ne peuvent s'empêcher d'analyser celle qui se tient près d'elle, aucune blessure, la sueur perle son front. Alden siffle quelques jurons, jusqu'à ce que les balles cessent d'être tirées dans leur direction. Lève le nez, par dessus son couvert et l'enflure qui leur tirait dessus à disparu, peut-être abattu, tant de probabilités qui lui vrillaient les nerfs. Puis ce fourgon qui s'arrête non-loin de leur planque  précaire, une longue inspiration, un coup d’œil par dessus son épaule. "Maintenant !" qu'elle crache en saisissant le bleu tout pâle, peu lui importait qu'il soit apte à se déplacer ou non, il le fallait sans ça. "On va crever si tu prends pas sur toi !" elle le traîne, se moque que ses pieds peinent à executer les ordres que son cerveau lui envoyait, Cameron balance presque le blessé à l'intérieur de la fourgonnette. "Teller, monte !" qu'elle lui aboie, les tirs fusent, ricochent et visent de nouveau les agents qui tentent de se mettre à l'abris à l'arrière du véhicule. La blonde entreprend de viser un de ces assaillants sur-armés, tente de couvrir ces collègues encore en pleine possession de leurs moyens. Elle s'écarte la blonde, mais son doigt chatouille à peine la gâchette qu'une vive douleur émane du haut de son bras droit et un juron lui échappe. Ils reviennent à la charge, mais combien sont-ils ? La sergente n'a pas le temps de les compter, craignant qu'ils n'attentent à sa vie et donc indirectement à celle qu'elle portait, poussée par l'adrénaline la jeune femme s'est à son tour jetée dans le fourgon. C'est brouillon, rien ne semble être coordonné et elle sent bien que les deux camps en chient, bien que les mauvais soient en train de se prendre une dérouillée.

_________________
chez moi, rien n'est stable
On gardait nos distances, l’amour et moi. Le célibat, ça sauve de tout. Surtout des émotions. Pas d’émotions, pas de blessures. Voilà le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t157-chez-moi-rien-n-est-stabl http://jukeboxhero.forumactif.com/t182-catin-a-roulettes-cameron
Andrea Teller
Andrea Teller
posts : 126
Points : 132
face + © : evangeline lilly + carolcorps
pseudo : anarya.
age : 39 ans.
job : détective - brigade des stupéfiants.
statut : célibataire.

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyMer 12 Juin - 22:43

Même si @Harry Lopez ne la voit déjà plus, occupée à tirer sur les adversaires, Andrea la remercie d’un signe de tête avant de quitter sa planque pour rejoindre sa cheffe. Et celle-ci ne semble pas dans la meilleure des dispositions, comme s’il s’agissait de la première fois où elle était prise sous des coups de feu… L’était-ce, vraiment ? Pas le temps de se poser la question. Andrea détestait être la cible de feux nourris – et c’était l’une des raisons qui l’avait poussé à rejoindre les stups, même si drogue et armes faisaient souvent bon ménage – et encore plus décharger son arme à l’aveuglette. « Doucement ! » Son imprécation meurt sous le vacarme assourdissant, alors qu’elle aide Cameron à bouger le blessé. Décidément, sa supérieure est loin d’être aussi bonne qu’elle veut le faire croire…

Alors qu’elles se dépêchent de rejoindre le fourgon, Andrea se charge d’opérer des tirs de couverture, sans aucune assurance de toucher quoi que ce soit si ce n’est se forger un passage qui ne sera pas fatal au jeune flic qu’elles sont en train de secourir. La délicatesse de Cameron la fait bougonner encore alors qu’elle évite à nouveau une balle qui parvient pourtant à lui déchirer la manche de sa veste. Andy fait ce qu’on lui dit et monte dans le fourgon au moment où elle entend Alden le lui ordonner. Elle s’assure que le blessé n’ait pas tourné de l’œil avant de reporter son attention sur sa cheffe…toujours à l’extérieur ! « Putain, Alden ! » Andrea repère un assaillant dangereusement proche et lui décoche une balle en plein dans la jugulaire. L’homme s’effondre au moment où Cameron se jette dans le véhicule. « Merde, Alden, tu es touchée ? »

_________________
- she looks pretty hardcore

roaringlannisters @ tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t126-andy-another-cause-for-me http://jukeboxhero.forumactif.com/t160-andrea-i-don-t-do-drugs-b
Elias Anderson
Elias Anderson
posts : 106
Points : 114
face + © : Froy Gutierrez + @Lunaeye
age : 25 ans
job :
Daytime : Computer Forensics Specialist
Nightime : Hacker
statut : célibataire

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyJeu 13 Juin - 15:54

Toujours silencieux, je suis loin d’être stupide et je sais que des vies sont en jeu…. Je suis le sergent grognon jusqu’à la porte principal. Inspire… Expire… Arme au poing, je ne dois pas trembler…. Je dois être précis si je dois tirer. Toujours en retrait, mes yeux suivirent chacun des gestes de l’homme à mes côtés… Je rentre la tête quand j’entends des coups des feux, et je me sens tirée par l’arrière pour me retrouver accroupis derrière un abri de fortune… Mon regard croise celui des autres policiers présent, voir Shane, une tête connus me rassure même si je ne doute pas des capacité du sergent Harper.

Putain, ça sent pas bon du tout, pas vraiment pas… Je suis tétanisée, j’ai peur pour ma vie, pour celle des autres, d’être un poids pour les flics entraîné sur le terrain…. Inspire…. Expire. J’hoche la tête tout en lui rendant son sourire, il a sûrement d’autre préoccupation bien plus importante que moi.

Un violent haut cœur me prend quand je vois l’officier s’écrouler au sol… Merde ! Je suis pas fait pour ce genre de truc, ça me retourne l’estomac et les larmes me montent aux yeux. Il a sûrement une famille, p’tre une femme et des enfants qui attend patientiement son retour. Un soupire traverse mes lèvres, je ne pas penser à ça, faut garder la tête froide dans ce genre de situation, c’est toujours ce que mon père répète. C’est la voix du sergent Harper qui me ramène à la réalité qui me demandant si ça va… « Ça vas » pas très convaincant. Je ne sais pas combien de temps, je suis resté figé de peur, mais Shane et lieutenant avait déjà atteins le fourgon et revenais avec… Toujours sous le choc, je me laisse pousser par Lee dans le fourgon. Je me laisse tomber dans le fourgon, et ferme les yeux qu’un instant pour reprendre mes esprits…. Inspire… Expire. Alors que Lee part de nouveau sous le feu pour ramener les blesser, j’ai repris mes esprits et je veux être utile.

Alors j’ignore l’ordre de mon supérieur d’une nuit et me rapproche de l’ouverture du fourgon. Arme tendue face à moi, je réponds au tir des trafiquants. Je tremble et mes tirs ne font pas mouche, mais au moins ils permettent de ramener un premier blessé : deux jeunes femmes chargent un gosse blessé dans le fourgon. Il ne doit pas être bien plus âgé que moi, un bleu lui aussi… J’aide à l’installer dans le fourgon et pose mon regard, ses blessures, ce mec ne vas pas faire long feu. Alors je fais la seule chose dont je suis capable en ce moment donner les premiers soins, arrêter l’hémorragie… Mon regard se pose alternativement sur les deux jeunes femmes, mes yeux s’attardent un peu plus longtemps sur la jeune blonde. « Vous allez bien, madame ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyLun 17 Juin - 16:06



Intrigue N°1 - Whiskey Tango Foxtrot


Alexa courait à perdre haleine, prenant garde à ne pas s’éloigner de Shane. Elle se concentra uniquement sur leur cible sans se soucier de ce qui se passait autour d’eux. Le ballet incessant des balles amies ou ennemies qui sifflaient dans tous les sens n’avait plus aucune importance : seul le fourgon comptait. Leur unique porte de sortie. A l’instant T, Lex avait confiance en ses collègues, qu’ils soient sous ses ordres directs ou non, qu’elle les connaisse bien, peu ou pas du tout. Elle savait qu’ils les couvriraient au mieux pour la simple et bonne raison que tous prévoyaient de sortir vivants de ce guet-apens. Et si la tentative du duo de choc venait à échouer, leurs chances de voir leur souhait exaucé se réduiraient comme peau de chagrin.

A quelques pas de l’arrière du véhicule, Foxhound eurent droit à un petit comité d’accueil dont ils se débarrassèrent rapidement, s’étant doutés de la présence de leurs assaillants. Sa propre victime n’avait pas encore touché le sol poussiéreux que Lex fit volte-face : Shane venait de se prendre une balle. Fort heureusement, le métal lancé à pleine vitesse s’était fiché dans le kevlar de son gilet. Rassurée, la lieutenante ne perdit pas de temps et se cala près de lui afin de le couvrir pendant qu’il ouvrait la portière passager du fourgon pour mettre son occupant hors d’état de nuire. Lex s’attendit à un coup de feu, mais il n’en fut rien. Elle comprit pourquoi en jetant un œil à ses pieds alors qu’elle prenait place sur le siège. Sa gorge se noua. Putain, mais c’est qu’un gosse. Il doit pas avoir plus de douze ou treize ans. Elle ressentit un vif soulagement d’avoir entrepris cette course avec Shane. Un autre collègue, plus stressé et/ou moins expérimenté, aurait pu tirer avant même de réaliser qu’il allait arracher la vie à un ado. Un ado qui ne savait sans doute même pas dans quel pétrin il s’était fourré, comme le sous-entendait son air paniqué alors qu’il se recroquevillait devant la banquette.

Shane jura – comme à son habitude, faisant de son mieux pour manœuvrer à travers les balles qui touchaient le fourgon à un rythme fou. Les membres restants du gang avaient compris désormais, et avaient cessé de viser les policiers pour se concentrer uniquement sur eux. Bien, songea Lex. C’est toujours ça de pris. Une fraction de seconde plus tard, une large fissure se dessina sur le pare-brise. Shane et elle échangèrent un regard et se firent plus discrets sur leur siège, espérant que le verre tienne assez longtemps pour les protéger encore un peu. Comme l’avait si bien souligné son coéquipier, leurs pneus étaient intacts et pour le moment, c’était le principal. Mais il y aurait de moins en moins de flics pour donner le change et compliquer la tâche de ces enfoirés au fur et à mesure qu’ils grimperaient à l’abri de l’habitacle.

Lex entendit Andrea et Elias s’enquérir de la santé de Cameron, mais n’avait pas le temps de se retourner pour voir comment allait son amie : elle essayait tant bien que mal de repérer les autres flics au milieu de cette zone de guerre, guidant Shane au mieux, impatiente de pouvoir lui dire qu’ils étaient tous là et qu’ils pouvaient mettre les voiles. Mais ce n’était pas aussi facile. Lee était encore dehors, Harry aussi, et ils n’étaient pas les seuls. « Là, ralentis ! » lâcha-t-elle alors que deux d’entre eux dont un blessé tentaient de se frayer un chemin dans leur direction, couverts par la détective.

Soudain, le moment tant redouté arriva : le pare-brise céda sous l’impact d’une nouvelle balle. Instinctivement, Lex se protégea le visage avec le bras et se baissa, poussant un cri de douleur alors qu’un morceau de verre se fichait dans son épaule droite. Les chairs de déchirèrent et le sang commença à couler autour de l’intrus. Elle reprit rapidement ses esprits et se tourna vers Shane, s’assurant que rien de grave ne lui soit arrivé, puis rechargea et releva son Sig Sauer. Elle n’avait jamais été aussi heureuse de se compter parmi les gauchers de la planète. « Je crois que c’est le moment de sortir tes deux copines ! » lâcha-t-elle tout en commençant à tirer là où elle apercevait les ennemis, les obligeant à se dissimuler et à stopper un minimum leurs tirs fournis, le temps que les retardataires prennent le train en marche.

Le fourgon passa sur un autre corps inerte. Secousse suivi d’un élancement fulgurant à l’épaule où le verre tranchant reposait toujours – elle ne ferait pas l’erreur de l’arracher même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Bientôt, elle eut la confirmation depuis l’arrière que tout le monde avait enfin embarqué. « On dégage ! » Ils avaient fait le plus dur. Ou presque. Et seraient bientôt dehors. Lex avait hâte de laisser derrière elle cette atmosphère irrespirable et de remplir à nouveau ses poumons d’air frais. Mais par-dessus tout, elle avait hâte de rentrer chez elle et de serrer son fils contre son cœur.


Dernière édition par Alexa Fox le Mar 18 Juin - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shane Burns
I WILL NOT BOW, I WILL NOT BREAK.
Shane Burns
posts : 192
Points : 202
face + © : Jon Bernthal.
age : 38 ans.
job : Sergent à la brigade criminelle. Ex-militaire (2001-2006). Ex-flic à New York (2006-2009).
statut : Célibataire. Marié à son boulot, fidèle à sa famille et ses amis.

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. WzyRos3
rps : FULL ✕ Épisode 2 (police) ✣ Enquête (Andrea) ✣ Alexa ✣ Kendra ✣ Sidney


– JUKEBOX LIFE
relationships:

(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyMar 18 Juin - 12:59



Intrigue N°1 - Whiskey Tango Foxtrot


Shane se laissa guider par les instructions de sa coéquipière comme un aveugle à travers les dédales d’un labyrinthe mortel. Avec Lex à son côté, il roulerait sans hésitation sur la voie ancestrale des Enfers, plongée dans une nuit  éternelle. Slalomerait entre les miasmes méphitiques, manœuvrerait pour éviter les gerbes de flammes, mordrait à pleines dents les griffes avides des spectres qui s’efforceraient de le happer dans les ténèbres.

Il supportait toutefois difficilement de rester le cul assis, mains sur le volant, tandis que les flics valides aidaient les blessés à se hisser à l’intérieur du véhicule. Il aurait préféré cracher des plombs, danser avec les ombres et se faire l’allié de la mort.
Mais il avait un rôle à assumer. Une mission qu’il s’était lui-même attribuée.

— Bordel ! Lex !

Une nuée de minuscules fragments de verre égratignaient le sommet du crâne de Shane, qui avait eu le réflexe de se coucher sur le volant lorsque le pare-brise avait volé en éclats. Douleur supportable, qui s’évanouit en totalité lorsqu’il avisa l’épais morceau de verre fiché dans l’épaule de Lex.

— Lex ! Réponds-moi ! Lex !

Malaise dans la poitrine. Shane secouait l’épaule indemne avec vigueur, incapable de supporter l’idée de la perdre.
Foxhound s’observa, vérifia muettement l’état de chacun. Fonctionnels. Lex rechargeait déjà son arme. Aucune volonté n’était plus puissante qu’une mère désireuse de revoir son enfant. Bon sang, ils ont intérêt à avoir mis en place une unité médicale là dehors ! Shane abandonna tout sentiment d’inquiétude, tel un sac de déchets jeté dans une poubelle.

— On va te sortir de là. On va tous sortir de cette foutue zone de guerre.

Il lança une veste abandonnée sur la banquette au gamin qui se trouvait à leurs pieds, tremblant de peur et nageant au milieu des débris de verre. « Proteccion contra vidrio », dit-il sèchement avec son accent new-yorkais.

Shane cala le canon de son fusil d’assaut entre deux résidus de pare-brise qui tenaient encore. À présent il pouvait tirer devant lui avec une précision convenable, tout en gardant une main sur le volant.
Il opina quand la lieutenante évoqua leurs deux flashbangs, les plaça à portée de main. Il avait repéré leur itinéraire de sortie, un L inversé qui s’achevait par un large passage obstrué d’un rideau de fer.
Son pied enfonça la pédale d’accélérateur dès que Lex lui donna le signal. Espérons qu’on a oublié personne.
Le fourgon de police improvisé fonçait pourtant dans la gueule du loup.

Devant eux, à l’extrémité de l’entrepôt, s’était regroupé et abrité un groupe de cinq à six ennemis. Shane avait observé deux hommes transporter une lourde caisse. Des explosifs comme ceux utilisés pour créer la brèche de tout à l’heure ?
Shane prévoyait de lancer une flashbang dans le tas. Un acte insensé, même pour un ancien militaire bien noté au lancer de grenades. Malgré le pare-brise envolé, le toit du fourgon empêchait de lancer un objet sous un angle favorable. Sans compter la prise en compte de la vitesse du véhicule ; le risque de rebond.

Quelques mètres devant eux un tireur isolé quitta sa cachette et les prit pour cible.
Lex s’apprêtait déjà à le descendre.

— Baisse-toi !

Une manœuvre audacieuse venait de naître dans l’esprit de Shane. Un flash instinctif. Un plan qui avait plus de chance de fonctionner que son lancer de grenade impossible.
Il se baissa à son tour, ignora les sifflements des balles, changea de vitesse. Saisit les poignets du chico et les plaça sur la pédale d’accélérateur. « Appoya, appoya ! » Se redressa sur ses jambes, donna un coup de volant et flingua le tireur de sa main libre.

— Lex, tiens le volant !

Le corps du tireur buta contre l’avant du véhicule. Shane se jeta sur lui, l’attrapa et le hissa jusqu’à l’ouverture laissée par le pare-brise. Il saisit une flashbang, la dégoupilla, la glissa dans le maillot de sa victime et reprit sa place de conducteur.

— Accrochez-vous les gars, ça va secouer ! cria-t-il aux flics entassés à l’arrière.

Le fourgon lancé à toute allure freina subitement, catapultant le cadavre dans l’abri que les narco-trafiquants s’étaient constitué.
Coup de volant sur la gauche. Crissements de pneus.
Le fourgon pencha dangereusement sur la droite ; les deux roues du côté opposé décollèrent du sol. Lentement. Très lentement, comme si le temps se figeait dans une cruelle délectation du drame à venir.

Détonation assourdissante de la flashbang. Suivie d’une violente explosion.
Les flashbangs ne possèdent pas de charge explosive, mais l’intense chaleur qu’elles produisent est capable d’enflammer les combustibles à proximité. Bon sang, mais qu’est-ce qu’ils fabriquent avec un arsenal pareil ? Shane sentait que ce jour terrible marquait une escalade dans la guerre contre le trafic de drogue.

Vision horrible – burlesque – d’un pied humain qui s’éleva dans les airs en tournoyant sur lui-même, tel un ballon ovale tiré depuis la ligne de touche.

— Eh ben. La Nike Air n’a jamais aussi bien mérité son nom, gouailla Shane après avoir identifié le modèle de la chaussure. Et Kendra va pouvoir jouer au puzzle. Il releva également la présence d’un chewing-gum collé sous la semelle, sans réussir à distinguer le vert du parfum menthe ou le rose de la fraise.

Le souffle fouetta le fourgon de travers, le replaça sur ses quatre roues. Shane poussa un grognement triomphal, enfonça à nouveau la pédale de l’accélérateur. Serra les dents et les fesses, comme s’il avait le pouvoir de transmettre une partie de sa rage de vaincre au moteur du véhicule.

— Adios, foutus narcos de mes deux !

Dernière ligne droite. Shane arracha la goupille de la deuxième flashbang avec ses dents, maintint le levier du percuteur sous pression.
Le fourgon lancé à vive allure enfonça le rideau de fer dans un grand fracas. Shane jeta la flashbang du SWAT par le bas de portière, qui pétarada derrière eux en produisant un flash de lumière aveuglant, une puissante détonation très caractéristique qui informerait les forces de police de leur présence.

— Merde-de-merde, j’y vois rien !

Le rideau de fer s’était encastré à l’avant du véhicule, obturant leur champ de vision. Shane s’efforça tant bien que mal de rouler en ligne droite, de mettre un maximum de distance entre eux et l’entrepôt.

Les pneus du fourgon, mis à rude épreuve depuis le début de leur incroyable échappée, éclatèrent. D’instinct, Shane lâcha les commandes, tira Lex contre lui et la protégea de son corps.
Le véhicule termina sa course folle en traversant la tôle d’un autre bâtiment.
Le gamin poussa un cri. La tête de Shane percuta une plaque de métal ; il eut l’impression que son dos et ses épaules passaient dans un broyeur. Il tenait Lex entre ses bras, dans l’habitacle chargé de décombres, priant pour que le morceau de verre ne la meurtrisse pas davantage et la vide de son sang.
Shane secoua la tête, à moitié étourdi par la violence du choc. Grogna. Envoya valser la portière d’un coup de talon rageur.

— Les gars, c’est nous ! Sergent Burns, brigade criminelle ! On a des blessés graves ! Apportez les brancards ! Vite !


Résumé : un groupe de 5-6 narcos saute avec leurs explosifs. Les flics de l’entrepôt encore en vie quittent l’entrepôt dans un fourgon. Un flashbang du SWAT couvre leur fuite et alerte les policiers sur zone. Le fourgon termine sa course dans le décor. Shane appelle les médics à l’aide : plusieurs blessés graves (dont Alexa avec un vilain morceau de pare-brise fiché dans l’épaule).

_________________

Of course I’m dangerous. I’m police. I could do terrible things to people... with impunity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jukeboxhero.forumactif.com/t369-shane-your-best-ally-or-w http://jukeboxhero.forumactif.com/t375-shane-chronicles
The 911
WHAT'S YOUR EMERGENCY ?The 911
posts : 15
Points : 25
face + © : 911 // mashed woods


(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. EmptyLun 1 Juil - 12:32



Episode n°1 - conclusion


A l’extérieur, le plus haut gradé avait déjà appelé des renforts et en particulier un grand nombre d’ambulance pour venir en aide aux blessés qui arriveraient à sortir de ce carnage. Ils croisaient tous les doigts pour ne pas avoir à aller frapper aux portes des familles des agents une fois cette histoire terminée. Seulement, ils savaient tous que les enterrements allaient se succéder au vu des victimes déjà visible dans l’entrée du bâtiment.

A l’intérieur, @Alexa Fox et @Shane Burns sont parvenus à prendre le dessus et faire évacuer tout le monde. Malheureusement, la sortie du camion a aussi amené son lot de problèmes. @Shane Burns a réussi à faire sortir sa partenaire pour qu’elle puisse être soignée. @Alexa Fox se retrouve à être prise en charge et allongée sur un brancard pour immobiliser son bras, pour qu’ainsi le bout de verre ne bouge pas pendant le transport jusqu’au Mercy Hospital.

@Andrea Teller et @Elias Anderson aident le jeune agent blessé pour qu’il soit lui aussi envoyé directement aux urgences. S’en sortira-t-il ? Personne ne le sait, mais au vu de son visage pâle et du sang qu’il a perdu, le pronostic n’est pas bon.

Des ambulanciers vont aussi voir @Cameron Alden pour vérifier que sa blessure n’est pas trop profonde. Seulement, le regard de la jeune femme se pose alors sur le corps inerte de @Lee Harper. Quand le camion a foncé vers la sortie, @Lee Harper n’a pas eu le temps de se protéger et son crâne à frappé le mur du camion. Au départ il était simplement sonné, mais était encore cohérent. Seulement, sa vision est devenu flou et il s’est sentit partir sans avoir pû prévenir qui que ce soit. Désormais, il est allongé à l’arrière du camion, inconscient, victime d’une hypertension intra-crânienne. @Cameron Alden demande alors aux ambulanciers de s’occuper de lui d’abord et qu’elle montera à l’arrière de l’ambulance avec eux pour se rendre à l’hôpital. Les ambulanciers hésitent avant d’accepter.

Tout le monde est pris en charge. Il ne reste sur place que @Shane Burns qui doit aller faire sa déposition, car il ne veut pas partir de la scène pour être soigné par un médecin avant d’avoir dit tout ce qu’il a vécu là-dedans. Il reste également @Harry Lopez, qui est désormais celle qui va devoir faire le compte des victimes des deux côtés avec la police scientifique et les légistes qui sont en route pour les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



(épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty
Message (#) Sujet: Re: (épisode N°1) whiskey tango foxtrot.   (épisode N°1) whiskey tango foxtrot. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(épisode N°1) whiskey tango foxtrot.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dégustation d'un Pétrus dernier épisode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUKEBOX HERO :: Miami, floride :: Miami beach-
Sauter vers: